Bloquer les loyers des locataires pour éviter l’inflation en 2022

L’inflation et les loyers

Pour aider les Français face à l’inflation galopante, le gouvernement d’Elisabeth Borne réfléchit à l’idée de bloquer les loyers pour 2022 / 2023. C’est aussi une piste sur laquelle travaille le ministère des Finances. Cette idée, pas forcément nouvelle, est de limiter la hausse des loyers en bloquant l’indice de référence des loyers, qui suit l’évolution des prix à la consommation. Cet indice sert de base de calcul pour augmenter les loyers. Selon l’Insee, il a déjà pris 2,5% de hausse depuis le début de l’année par rapport à 2021.

On n’avait pas atteint ce niveau depuis 2009. C’est un coup dur pour les 37 millions de locataires, qui ne sont pas tous en capacité d’encaisser une telle hausse. Et avec l’inflation qui s’installe, cet indice de référence promet de continuer de grimper. La crainte, c’est que l’on soit à 4 ou 5% à la fin de l’année. Plusieurs associations poussent donc pour que le gouvernement intervienne rapidement.

Des propriétaires qui gronde face à cette potentielle mesure.

Les propriétaires seraient également perdants et c’est toute la difficulté de ce dossier. Aujourd’hui, 61% des ménages sont propriétaires d’un bien immobilier. Si les gros propriétaires, les plus fortunés, pourront se passer d’une hausse des loyers, ce ne sera pas le cas des plus modestes qui auront besoin de cet argent. On pense aux petits bailleurs privés pour qui un loyer est un complément de revenu indispensable.

Par exemple, c’est le cas du retraité propriétaire d’un studio qui met en location pour se faire un complément de retraité (rappelle que certaines retraites touche un minimum vieillesse vraiment faible) . Les associations des propriétaires expliquent qu’en plus, leurs charges s’alourdissent : la taxe foncière augmente et avec les nouveaux dispositifs du diagnostic de performance énergétique, ils ont l’obligation de faire des travaux énergétiques avant de pouvoir louer leur bien pour tous les logements .

Que va faire le gouvernement avec les loyers face à l’inflation ?

Le gouvernement va essayer de trouver un juste milieu pour ménager les locataires sans pénaliser trop les propriétaires. Sachant que de toute façon, à un moment, il y aura bien quelqu’un qui devra payer. C’est comme pour le bouclier tarifaire sur le gaz ou l’électricité qui protège les consommateurs, c’est l’État qui prend en charge la facture. Une fois le bon curseur trouvé, la mesure devrait être inscrite dans la loi pouvoir d’achat présentée dès le début de l’été. La France ne serait pas la seule : pour aider les ménages, l’Espagne vient de plafonner pendant trois mois la hausse des loyers à 2%.

Le saviez-vous : le slogan de la carte postale que la Confédération nationale du logement (CNL) propose à tous ses adhérents d’adresser au palais de l’Élysée, en précisant bien qu’il n’est nul besoin de l’affranchir.

Comment faire pour bloquer les loyers ?

Le gouvernement peut prendre la décision par décret ou par ordonnance de bloquer les loyers et cela ne sera pas la première fois d’ailleurs. Avec un loyer moyen en France de 600 € par / mois, le gouvernement doit-il dégainer rapidement un décret ou une ordonnance pour cette année. C’est cet été que nous aurons surement la réponse.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partage

Je partage un article qui me plait